LIVRES coup de cœur 2013 (2)

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Philippe Le Guillou

Le chemin des livres

Aux éditions Mercure de France.

Avec ce récit, Philippe Le Guillou revient sur sa découverte du pouvoir des mots et des livres. Il y relate son cheminement jusqu'à la parution de son premier roman.

C'est au Faou, petit village breton où habitaient ses grands parents que « la tentation de l'imaginaire » a pris naissance. Ses rêveries bachelardiennes aux bords de la rivière au nom d'arbre, ou au contact des forêts, entraînent très tôt l'enfant à des songes qui vont développer chez lui un monde imaginaire chatoyant et dense.

C'est grâce à des « passeurs » : ses deux grands-pères et certains auteurs, que vont s'ouvrir pour lui, les portes des « songeries littéraires ».

Etudiant à Rennes dans un établissement gris et sans âme, le jeune homme se réfugie dans la librairie « les Nourritures terrestres », où il se sent comme chez lui. Sa correspondance avec Patrick Grainville (Prix Goncourt 1976 pour son roman Les flamboyants ), va donner confiance au jeune Philippe Le Guillou pour écrire et proposer son premier roman à un éditeur : L'inventaire du vitrail (publié chez Mercure de France).

Dans Le chemin des livres, de très belles pages sur la Bretagne et sur son enfance, nous révèlent comment est né son besoin d'écrire.

« Romancier, il y avait dans ce métier quelque chose de primordial et de sacerdotal qui me fascinait. (…) Pas de romancier sans le génie d'un territoire et le fluide tout droit venu du vivier des œuvres lues et admirées. »

Ainsi est né à la littérature, un des plus grands écrivains actuels. Il a une sensibilité nourrie de légendes celtiques, de rêveuses déambulations au bord de l'eau, ou en forêts.

Philippe Le Guillou excelle dans l'art de ciseler les phrases. Son style est raffiné et inspiré. Il possède un talent d'écriture et un univers uniques !
En nous dévoilant son chemin des livres et son bonheur d'écrire, il nous offre un pur plaisir de lecture.
© Veronik BLOT

_______________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Alain Rémond

Tout ce qui reste de nos vies

Editions du Seuil

Tout commence par la découverte de vieux papiers et de vieilles photographies de personnes inconnues, dans le hangar d'une ferme abandonnée. Ces documents vont réveiller la mémoire de l'auteur.

« Heureusement, il y a les lettres. Il y a les photos. Il y a, surtout, ce qui ne se voit pas, ce qui ne se lit pas, ces traces infimes qui vivent dans la mémoire, le souvenir de ce qu'ils ont été. C'est sans doute ce qu'il y a de plus précieux, ce qui reste en nous de ceux que nous avons connus et qui ne sont plus. »

Alain Rémond remonte le fil du temps, pour écrire sur ses parents, sur sa sœur Agnès, sur les instants de son enfance et sur l'absence. « Les mots servent à redonner vie, à célébrer la vie, les vies, pour ne rien oublier, jamais. »

D'une écriture élégante, sensible et tendre, l'auteur nous transmet un récit nostalgique, mais pas triste. C'est une sorte de quête pour survivre. « Ce livre est un autel où je veux faire mémoire. »

L'auteur, issu d'une famille bretonne, est écrivain et chroniqueur à La Croix et à Marianne.

Alain Rémond écrit avec le cœur, avec son « propre sang », pour nous offrir sa mémoire. Dans ce récit autobiographique émouvant, l'auteur revient sur son enfance en Bretagne. Il met des mots sur les maux. Certaines personnes pourront se retrouver dans ce récit poignant.
© Veronik BLOT

_______________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Pour donner le goût de la lecture aux petits bouts, voici deux ouvrages ravissants qui devraient beaucoup leur plaire.

Maureen Dor

Quelle Chatastrophe !!

Editions Clochette

Maureen Dor a imaginé de jolies histoires pour les enfants, elle les raconte et elle les chante aussi car un CD est inclus dans le livre.

Un matin Emile se réveille avec un chat dans la gorge, quelle chatastrophe !!! C'est un gros chat tout mignon, mais qui dérange Emile. Il a beaucoup de mal à parler, dorénavant il prononce le son « ca » : « cha ». Chat alors, comme c'est bizarre !.... De plus il est obligé de manger des « charottes » et de boire du lait et il déteste chat. Oups, pardon, il déteste ça... Aidé par sa meilleure amie, Emile va tout tenter pour se débarrasser de ce chat mal placé... Maureen Dor raconte comme ce serait bien embêtant d'avoir vraiment « un chat dans la gorge ».

Une charmante histoire originale et drôle.
© Veronik BLOT
LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Maureen Dor

La belle et la bête

Editions Clochette.

Voici une nouvelle version d'un grand classique, d'après l'œuvre originale de Marie-Jeanne Leprince de Beaumont, « qui voulait plaire à la jeunesse en l'instruisant ». Ce qui est une excellente idée. Cet album a été joliment illustré par Elisa Moriconi. Comme pour le livre précédent, il s'agit d'un livre avec CD inclus.

On connaît tous l'histoire de la gentille Belle et de l'adorable Bête et on songe forcément au film de Jean Cocteau en lisant ce magnifique conte, où l'adorable bête se transforme comme il se doit en prince charmant à la fin.

Laissez vous charmer par la jolie voix de Maureen Dor qui raconte, qui chante et qui enchante.
© Veronik BLOT

_____________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Yann Queffélec

Dictionnaire amoureux de la Bretagne

Editions Plon

Prix Goncourt en 1985 pour Les noces barbares, Yann Queffélec nous offre des noces d'Amour avec ce Dictionnaire amoureux de la Bretagne.

Ce dictionnaire se lit de A à Z et ceci sans interruption car l'auteur a eu la bonne idée de lier les chapitres entre eux. Il se lit donc comme un roman. Cet ouvrage est le roman de sa mémoire bretonne, l'enfance, les bateaux, la mer, Brest, la Duchesse Anne, la Brière, les peintres, les écrivains, les îles et beaucoup d'autres choses encore. Sans oublier l'Histoire de la Bretagne, histoire avec un H majuscule. Les brimades que les bretons ont subies, mais également leur héroïsme, notamment à l'appel du 18 juin de Charles de Gaulle.

Difficile de résumer les huit cents pages de ce monument dédié à la Bretagne. La passion de l'auteur pour la Bretagne est palpable à chaque phrase. La figure paternelle est présente dans plusieurs chapitres, une belle façon de rendre hommage à son père « Henri le magnifique », l'homme et l'écrivain que Yann Queffélec dit avoir le plus admiré. L'auteur révèle ses blessures intimes, pousse des coups de gueule, ou décrit son admiration pour certaines personnes.

Tel un peintre, Yann Queffélec pose ses mots par petites touches, pour offrir toutes les couleurs de sa Bretagne. Ce dictionnaire amoureux est une œuvre profonde et touchante. Une belle promenade pleine d'émotions et de saveurs.
© Veronik BLOT

_______________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Jean Rouaud

Manifestation de notre désintérêt

Aux éditions Climats

Jean Rouaud devient pamphlétaire, et il s'est fait un honneur de décortiquer cette société dirigée par « les marchés », qui font tout afin de nous vendre des produits qui nous sont inutiles, mais que l'on nous présente comme étant indispensables... « La science reçoit aussi beaucoup d'argent pour trouver de nouvelles applications inutiles qui serviront juste à vendre le prochain téléphone de la compagnie mondiale, après quoi on passera au suivant. » Et la propagande « des marchés » fait son chemin grâce aux médias complices...

Jean Rouaud s'indigne, devant ce bourrage de crâne, où l'on nous explique que tout nouvel objet est totalement indispensable et que sans lui, nous sommes ringards... A cela l'auteur propose une alternative : Le désintérêt, car personne n'est obligé de suivre cette surenchère de consommation. Personne n'est obligé de se laisser manipuler par la publicité. Comme disait si justement Coluche : « Il suffirait que personne n'achète pour que cela ne se vende pas. » Une lapalissade pleine de bon sens.

L'auteur propose de se révolter et de refuser d'acquérir ce qui ne nous est pas nécessaire : « Votre appareil ne nous intéresse pas. Nous saurons nous en passer. » C'est aussi simple que cela et c'est une maxime à appliquer au quotidien. Il parle également du danger des OGM. « La palme de l'ignominie, nous la décernerons aux semenciers qui ont inventé, avec les OGM la graine qui pousse, mais ne repousse pas. » Sans oublier, les risques majeurs sur la santé...

Jean Rouaud, prix Goncourt 1990 pour Les Champs d'honneur signe là un essai contre la dictature des marchés. Sont publiées, également dans ce petit livre, deux lettres, parues dans Le Monde, que l'auteur a adressées à un ancien ministre qui l'avait cité, il y a quelques années, en déformant ses propos. Il a donc souhaité remettre les pendules à l'heure.

Ce petit livre indispensable et absolument jubilatoire, est à lire, à relire et aussi à offrir pour penser autrement et réveiller les esprits. Il mérite une large diffusion, car il dit de grandes vérités !
© Veronik BLOT

______________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Amélie Nothomb

La nostalgie heureuse

Editions Albin Michel

Avec ce nouveau livre Amélie Nothomb plonge le lecteur dans le Japon de son enfance. « Tout ce que l'on aime devient une fiction, la première des miennes est le Japon. »

Ce court récit autobiographique fait suite au film que France 5 a consacré à Amélie Nothomb, dans la collection « empreinte ». Elle est donc retournée au pays du Soleil levant avec l'équipe de tournage. Quelques jours de pur bonheur pour la romancière qui a pu revoir son cher Japon et des personnes qu'elle aime.

Ce périple nostalgique sur les lieux de son enfance, lui a permis de revoir sa nounou, sa « maman japonaise » bien-aimée, les retrouvailles furent bouleversantes.

Cette promenade au cœur de la mémoire d'Amélie est un grand moment d'émotion. Elle décrit son ressenti, ses pensées et ses émotions. Elle livre également quelques réflexions philosophiques.

Un récit passionnant et lumineux empli d'amour et d'humour. Le lecteur ressortira enchanté par cette quête au pays de l'enfance.
© Veronik BLOT

______________________________________________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Philippe Le Guillou

Le Pont des Anges

éditions Gallimard

Nous sommes dans la seconde moitié du XXIe siècle, le pape Miltiade II surnommé le dieu noir vient de mourir. Dans un climat chaotique de haine et de carnage, le conclave se réunit pour élire un nouveau pape. Les jalousies, les manœuvres, les intérêts vont faire que le choix va se porter vers le cardinal bénédictin irlandais Thomas Sullivan, à sa grande surprise.

Il va prendre le nom de Clément XV et sera porteur d'espoir pour l'Église et les catholiques du monde entier. Clément XV va s'imposer comme étant un pape moderne et novateur, qui va tenter de faire évoluer l'Église et les mentalités conservatrices.

Comme souvent dans l'œuvre de Philippe Le Guillou se côtoient religion, art et littérature. Ce roman comprend trois personnages principaux, Clément XV croisera Julius un célèbre dramaturge, immobilisé par une grave maladie et il rencontrera l'artiste, peintre et sculpteur, Simon Viarmes qui saura par ses œuvres toucher le cœur de l'ancien moine irlandais, resté très attaché à sa terre natale. La foi de l'un va enrichir la création de l'autre et vice versa. Ce roman apporte aussi de grands sujets de réflexion.

Philippe Le Guillou aime le renouveau porteur d'espérance, c'est une symbolique très présente dans son œuvre. Il aime les moments intenses de réveil, de renaissance, de promesse, d'inspiration. L'auteur excelle dans l'art de dépeindre des personnages attachants. Son écriture très picturale possède une grande force d'évocation. Philippe Le Guillou est un prodigieux conteur au style élégant et flamboyant.

Ce roman beau et profond est un pur chef-d'œuvre !
© Veronik BLOT

__________________________________

LIVRES coup de cœur 2013 (2)

Hervé JAOUEN

Gwaz-ru

Editions Presse de la Cité

Nicolas Scouarnec que tout le monde surnomme Gwaz-ru va quitter la ferme et son travail de journalier, pour s'engager comme maçon à Quimper. C'est un rebelle, un réfractaire à toute autorité, anticlérical et épris de justice sociale. A Quimper, il va frayer un temps avec le parti communiste, mais personne ne dicte sa conduite à Gwaz-ru.

Sa rencontre avec un jeune professeur de philosophie va lui ouvrir l'esprit. Leurs échanges seront riches d'enseignement. Gwaz-ru va apprendre à respecter le choix des autres.

Une autre rencontre bouleversera sa vie et « l'homme rouge deviendra fleur bleue » pour les beaux yeux de Tréphine. Ils se marieront et auront de beaux enfants. Ensemble ils quitteront la ville pour retrouver le travail de la terre. Ils traverseront la période trouble de l'Occupation, connaîtront la Résistance et fêteront la Libération.

Hervé Jaouen signe le portrait d'un homme épris de justice et de liberté, d'un homme qui réfléchit à sa condition et qui ne se laisse pas dicter ce qu'il doit faire ou penser.

Gwaz-ru est un roman de caractère avec un personnage haut en couleurs. C'est aussi le témoignage d'une époque. Un roman captivant dont la suite est attendue avec impatience.
© Veronik BLOT

_________________________

A noter : la législation sur le droit d'auteur interdit désormais de publier sur internet, des extraits des critiques littéraires parues dans la presse ou ailleurs, sans l'autorisation préalable de l'auteur.

Rédigé par © Veronik BLOT- Reproduction interdite (sans accord)