Publié le 24 Juin 2013

I) Jean BOTHOREL, invité d'honneur

Jean Bothorel

est né le 12 mai 1940 à Plouvien en Bretagne, il est journaliste et écrivain.

Après des études secondaires à Quimper et à Rennes, il fait Sciences Po à Paris. En 1963, il est nommé auprès de Raymond Marcellin au ministère de la Santé. En 1965, il entre au cabinet d’Yvon Bourges, alors secrétaire d’État chargé de la recherche scientifique, puis de l’information. Celui-ci lui confie, cette année-là, le poste de rédacteur en chef d’un nouveau mensuel : Bretagne magazine. Il prend alors conscience du mépris des élites parisiennes pour le développement des régions. En 1968, il adhère au Front de Libération de la Bretagne (FLB).

II participe à la création de l’Expansion en 1968, aux côtés de Jean Boissonnat et de Jean-Louis Servan-Schreiber. En 1969, il intègre La Vie Catholique comme grand reporter jusqu’en 1977, où il devient éditorialiste au Matin de Paris. À partir de 1983, il devient éditorialiste et membre du comité éditorial du Figaro. En 1986, il fait un passage rapide à l’Express comme rédacteur en chef.

Il quitte le Figaro en 1996 sur un désaccord sur la guerre du Golfe.

Il dirige la Revue des deux mondes de 1991 à 1995. Il a publié de nombreux ouvrages, dont des biographies de Louise de Vimorin, d’Ernest-Antoine Seillière, de François Pinault ou de Vincent Bolloré.

________________________

Bibliographie :

La Bretagne contre Paris, éd. de la Table Ronde, 1969

Entretiens avec Pierre Mendès France, Stock, 1974

La République mondaine, essai sur le giscardisme, Grasset, 1979

Un prince, Grasset, 1981

Le Pharaon - Histoire du septennat Giscardien 19 mai 1974 - 22 mars 1978, Grasset, 1983

Lettre ouverte aux douze soupirants de l’Elysée, Albin Michel, 1984

Toi, mon fils, Grasset, 1986

Louise, ou la Vie de Louise de Vilmorin, Grasset, 1989 ; Corps 16, 1993

Bernard Grasset : vie et passions d’un éditeur, Grasset, 1989

Des yeux pour voir, Entretiens avec Patrick Shelley, Jean Picollec éditeur, 1996

Le bal des vautours, Jean Picollec éditeur, 1996.

Bernanos, le Mal pensant, Grasset, 1998

Le Désir et la Mort, Albin Michel, 2000

Un terroriste Breton, Calmann-Lévy, 2001

Ernest-Antoine Seillière : le baron de la République, avec la collaboration de Philippe Sassier, Robert Laffont,

François Pinault : une enfance bretonne, Laffont, 2003

Celui qui voulait tout changer. Les années Jean-Jacques Servan-Schreiber., Robert Laffont, 2005

La grande distribution : Enquête sur une corruption à la française, avec Philippe Sassier, Bourin éditeur, 2005

L’expérience du pouvoir - Entretiens avec Raymond Barre , Fayard, 2007

Une manière d’être Juif - Entretiens avec Théo Klein , Fayard, 2007

Vincent Bolloré : une histoire de famille, Jean Picollec éditeur, 2007

Chers imposteurs, Fayard, 2008

Requiem pour les Français. 30 ans de lâcheté politique, Bourin Éditeur, 2011.

Rédigé par Veronik & Christian

Publié le 24 Juin 2013

I) Nicole MAYMAT, invitée d'honneur

Nicole Maymat

a publié chez ipomée des livres illustrés par Frédéric Clément et Claire Forgeot qui ont reçu plusieurs prix internationaux, et des romans au Seuil (Vanille, flibustière des Antilles, Entre eux la rivière). Son dernier ouvrage Le voyage de la Reine, illustré par Laura Rosano a été publié au Seuil en coproduction avec L’IMA et son roman Le Bon Dieu se cache dans un nuage a reçu le Prix Fetkann.

Elle a créé les éditions ipomée en 1973. En 1977, elle s’est associée avec Dominique Beaufils, imprimeur à Moulins, avec qui elle réalise la totalité du catalogue ipomée avant que le fond jeunesse ne soit repris en 1991 par les éditions Albin Michel avec qui elle collabore jusqu’en 2004. Parallèlement, elle dirige au Seuil-image, plusieurs projets. Dans le même temps, avec Dominique Beaufils, elle initie et participe à la création du Centre de l’illustration de Moulins qui a ouvert ses portes en octobre 2005.

Depuis juin 2010, elle est présidente de l’association Les malcoiffés qui organise le Festival des illustrateurs à Moulins en partenariat avec le MIJ.

I) Nicole MAYMAT, invitée d'honneur

Bibliographie :

Le conte du Pays des pas perdus illustré par Yolaine Deneux

Le Gang des chenilles rouges illustré par Claire Forgeot (Plaque d’honneur au Prix européen de littérature pour la jeunesse 1981, Grand aigle d’or au Festival de Nice)

L’histoire d’Héliacynthe illustré par Frédéric Clément (Sélection Jean Macé 1980, Prix européen de littérature pour la jeunesse Padoue 1980, Grand Prix graphique Nice 1982)

L’Histoire de Lilas illustré par Frédéric Clément (Grand prix de Bratislava 1984)

Maco des grands bois illustré par Claire Forgeot (Plaque d’honneur 1987 Prix européen pour le jeunesse de Padoue)

Le Chemin de dunes illustré par Frédéric Clément (Plaque d‘honneur au prix européen pour la jeunesse 1990) ipomée-Albin Michel

Un Carnet pour Jimmy illustré par Lydie Chuong, éditions de l’Atelier

Vanille, flibustière des Antilles illustré par François Roca, Le Seuil roman

Entre eux, la rivière, Le Seuil roman

Le Bon Dieu se cache dans un nuage, (Prix Fetkann) Le Seuil roman

Le Voyage de la Reine (illustré par Laura Rosano, Le Seuil/IMA

Rédigé par Veronik

Publié le 24 Juin 2013

I) Yann QUEFFÉLEC, invité d'honneur
Yann Queffélec ne pourra être présent
à notre Festival cette année. Il en est désolé.
(Nous vous présentons toutes nos excuses)

_____________________________________


Yann Queffélec

est né le 4 septembre 1949. Il est originaire de l'Aber-Ildut dans le Finistère. Il était logique que Yann Queffélec voue sa vie à la littérature puisqu'il est le fils du célèbre écrivain Henri Queffélec, suivre l'exemple de son père était donc tentant. Passionné de musique, son premier livre fut une biographie du compositeur hongrois Béla Bartok.

Il a reçu le prix Goncourt pour son second roman Les Noces barbares.

Il est aussi critique littéraire et critique musical, la littérature et la musique ont toujours fait partie de sa vie.

Romancier, il écrit dans un style dynamique et chatoyant, mêlant gravité et humour. Dans chaque roman de Yann Queffélec il y a une quête d'amour.

La mer est pour lui un élément fondateur et fondamental, il a navigué au côté d'Eric Tabarly, a qui il a consacré une biographie. Il a écrit également pour les enfants.

Yann Queffélec est écrivain de Marine.

© Veronik BLOT

______________________________

I) Yann QUEFFÉLEC, invité d'honneur

Yann Queffélec

Dictionnaire amoureux de la Bretagne

Editions Plon

Prix Goncourt en 1985 pour Les noces barbares, Yann Queffélec nous offre des noces d'Amour avec ce Dictionnaire amoureux de la Bretagne.

Ce dictionnaire se lit de A à Z et ceci sans interruption car l'auteur a eu la bonne idée de lier les chapitres entre eux. Il se lit donc comme un roman. Cet ouvrage est le roman de sa mémoire bretonne, l'enfance, les bateaux, la mer, Brest, la Duchesse Anne, la Brière, les peintres, les écrivains, les îles et beaucoup d'autres choses encore. Sans oublier l'Histoire de la Bretagne, histoire avec un H majuscule. Les brimades que les bretons ont subies, mais également leur héroïsme, notamment à l'appel du 18 juin de Charles de Gaulle.

Difficile de résumer les huit cents pages de ce monument dédié à la Bretagne. La passion de l'auteur pour la Bretagne est palpable à chaque phrase. La figure paternelle est présente dans plusieurs chapitres, une belle façon de rendre hommage à son père « Henri le magnifique », l'homme et l'écrivain que Yann Queffélec dit avoir le plus admiré. L'auteur révèle ses blessures intimes, pousse des coups de gueule, ou décrit son admiration pour certaines personnes.

Tel un peintre, Yann Queffélec pose ses mots par petites touches, pour offrir toutes les couleurs de sa Bretagne. Ce dictionnaire amoureux est une œuvre profonde et touchante. Une belle promenade pleine d'émotions et de saveurs.
© Veronik BLOT

_____________________________

I) Yann QUEFFÉLEC, invité d'honneur

Yann Queffélec

La traversée du Petit Poucet

Editions du Rocher

Ce recueil, de chroniques littéraires parues dans Le Nouvel Observateur, s'ouvre avec un texte intitulé : « Entre le je et le moi » qui est un petit bijou d'auto-interview. Avec pudeur, Yann Queffélec retrace le parcours du « Petit Poucet » de Belle-île-en-Mer au prix Goncourt... Il raconte ses rencontres et ses débuts comme chroniqueur littéraire.

Il faut préciser que le magnifique dessin de la couverture est l'oeuvre du peintre et illustrateur José Corréa.

Ce livre offre une sélection, d'ouvrages à lire ou à relire, présentée par la plume alerte de Yann Queffélec. Un régal !
© Veronik BLOT

____________________________

I) Yann QUEFFÉLEC, invité d'honneur

Yann Queffélec

Le soleil se lève à l'ouest

Editions Bartillat

Yann Queffélec a vécu sa jeunesse à l'Aber-Ildut, un village au nord de Brest. Dans cet ouvrage, il nous dévoile l'univers de son enfance. Souvenirs intenses de sa famille et des lieux chargés d'odeurs et de saveurs. Sans oublier les bateaux, la passion de l'auteur. Depuis toujours l'océan l'appelle.

Ce livre du souvenir est un bel hommage à la Bretagne d'il y a une cinquantaine d'années, à l'Armor, à la famille, aux bateaux, aux maisons, à l'enfance.

« Je parle de moi dans ces pages : un moi suffisamment détaché, pour symboliser, j'espère, une enfance où chacun apercevra la sienne. », explique l'auteur.

Ce retour à la source est très émouvant
© Veronik BLOT

______________________________

Romans et essais :

  • Béla Bartók, éditions Mazarine,1981

  • Le Charme noir, éditions Gallimard, 1983

  • Les Noces barbares, éditions Gallimard, prix Goncourt 1985

  • La Femme sous l'horizon, éditions Julliard,1988

  • Le Maître des chimères, éditions Julliard,1990

  • Prends garde au loup, éditions Julliard, 1992

  • Noir animal ou La Menace, éditions Bartillat, 1993

  • Disparue dans la nuit, éditions Grasset, 1994

  • Le soleil se lève à l'ouest,1994

  • La Boîte à joujoux, pour accompagner La Boîte à joujoux de Claude Debussy, 1994

  • Et la Force d'aimer, éditions Grasset, 1996

  • Happy birthday Sara, éditions Grasset, 1998

  • Osmose, éditions Laffont, 2000

  • Boris après l'amour, éditions Fayard, 2002

  • Vert cruel, éditions Bartillat, 2003

  • La Dégustation, éditions Fayard, 2003

  • Moi et toi, éditions Fayard , 2004

  • Les Affamés, éditions Fayard, 2004

  • Ma première femme, éditions Fayard, 2005

  • L'Amante, éditions Fayard, 2006

  • Le plus heureux des hommes, éditions Fayard, 2007

  • L'Amour est fou, éditions Fayard, 2007

  • Passions criminelles, coécrit avec Mireille Dumas éditions Fayard, 2008

  • Tabarly, éditions L'Archipel, 2008

  • Adieu Bugaled Breizh, éditions du Rocher, 2009

  • La Puissance des corps, éditions Fayard, 2009

  • Le Piano de ma mère, éditions L'Archipel, 2009

  • Les sables du Jubaland, éditions Plon , 2010

  • Les Oubliés du Vent, éditions du Rocher, 2010

  • Le soleil se lève à l'ouest, éditions Bartillat , 2013

  • La traversée du Petit Poucet, éditions du Rocher , 2013

  • Dictionnaire amoureux de la Bretagne,éditions Plon, 2013

Rédigé par © Veronik BLOT- Reproduction interdite (sans accord)

Publié le 23 Juin 2013

I) Claudine GLOT, invitée d'honneur

Claudine Glot

est née le 12 mars 1947. Depuis l'enfance, elle se passionne pour les contes et légendes. Elle a étudié les lettres modernes, avant de se spécialiser dans le domaine celtique. En 1979, elle participe à la fondation de la revue Artus. Cette revue spécialisée dans la culture celtique avait pour collaborateurs des écrivains, des poètes, des photographes, des peintres, des graveurs, qui tous étaient fascinés par l'imaginaire celtique. La revue fut transformée en maison d'éditions avec le même bonheur.

Dans la foulée, Claudine Glot a créé, Le Centre de L'Imaginaire Arthurien, une association établie au château de Comper, situé au cœur de la forêt de Brocéliande. Ce centre est présidé par Claudine Glot et Philippe Le Guillou. Le Centre de L'Imaginaire Arthurien fête ses 25 ans cette année.

Claudine Glot est considérée comme une spécialiste de la légende arthurienne, de la mythologie celtique, du patrimoine mythique et légendaire de Bretagne. Elle a écrit plus d'une vingtaine d'ouvrages sur ces thèmes, ainsi que de nombreux articles dans Géo, Grands Reportages, Historama, entre autres.

Elle a également publié des ouvrages pour la jeunesse, en adaptant les contes, légendes et romans du Moyen Âge pour en faciliter l’accès aux jeunes lecteurs. Telle Diane, elle a plusieurs cordes à son arc, elle donne également des conférences, collabore à de nombreux ouvrages collectifs et effectue de nombreuses traductions.

© Veronik BLOT

___________________________

Plus d'informations sur l'auteur et sur Le Centre de L'Imaginaire Arthurien :

http://centre-arthurien-broceliande.com/

I) Claudine GLOT, invitée d'honneur

Claudine Glot

Il était une fois Morgane, Viviane, Mélusine, Ondine

Aux éditions Manannan

Ce beau livre est un merveilleux voyage dans le monde des fées, cette mémoire légendaire venue du fond des âges enchante toujours notre imaginaire.

Dame Claudine se transforme en fée pour conter, avec ses mots magiques, l'histoire des « quatre fées pour les temps majeurs de la féerie ». Avec Morgane et Viviane, nous visitons l'univers d'Arthur, de Merlin et de Brocéliande... Nous découvrons également les fées Mélusine et Ondine, moins connues que leurs consœurs Morgane et Viviane.

« Legenda, « qui doit être lu ». Et pour être lue, doit être écrite. Ecrite pour être lue et entendue. Ainsi s'entrelacent les légendes à travers le temps : des voies multiples y mènent et s'entremêlent, différentes voix les chantent qui nous enchantent. » explique l'auteur.

Claudine Glot est la grande spécialiste du monde Arthurien, elle connaît Brocéliande et ses sortilèges sur le bout des doigts. Ce livre est indispensable pour les enfants comme pour les adultes, c'est un ouvrage enchanteur joliment illustré par Lawrence Rasson.

Claudine Glot nous transmet la fabuleuse épopée des fées. Il faut lire et relire les récits légendaires et se laisser captiver et émerveiller.
© Veronik BLOT

_____________________________

A lire aussi :

I) Claudine GLOT, invitée d'honneur

Bibliographie

  • La légende de Merlin, Ouest France Coécrit avec Jean-Noël Rochut.

  • Roi arthur : Les légendes de la table ronde, Coop Breizh Coécrit avec Molly Pelham, Julek Heller.

  • Contes et légendes de Brocéliande, Ouest France

  • Brocéliande, Apogée Coécrit avec Hervé Glot.

  • Sur les traces du roi Arthur, Gallimard Jeunesse, 2001

    Coécrit avec Philippe Munch. Traduit dans de nombreuses langues dont le grec, l'espagnol, le coréen, le chinois...

  • Fées, elfes, dragons et autres créatures des royaumes de féerie, Hoëbeke, 2002 Coécrit avec Michel Le Bris. Catalogue de l'exposition de l'abbaye de Daoulas

  • Le grand livre du roi Arthur, Ouest France, 2003

  • L'Europe des Vikings, Hoëbeke, 2004 Catalogue de l'exposition de l'abbaye de Daoulas

  • Pays celtes : Hauts lieux et chemins secrets, Ouest France, 2004 Coécrit avec Yvon Boëlle, Hervé Glot.

  • Il était une fée... Morgane, Adam Biro, 2004 Roman pour enfants

  • Il était une fée... Mélusine, Adam Biro, 2004 Roman pour enfants

  • Il était une fée... Ondine, Adam Biro, 2005 Roman pour enfants

  • Il était une fée... Viviane, Adam Biro, 2005 Roman pour enfants

  • Les fées d’Écosse et autres histoires, Le Pré aux clercs, 2007 collection Le Cabinet Fantastique

  • Carnet de route de la Bretagne féerique, Soleil, 2007 Coécrit avec Laurent Miny.

  • Légendes du roi Arthur, Jack, 2009 Coécrit avec Yvon Boëlle. Monographie

  • Excalibur ou l'aurore du royaume, éditions Le Pré aux clercs, 2009 Coécrit avec Marc Nagels.

  • Hauts lieux de Brocéliande, Ouest France Coécrit avec Yvon Boëlle et Hervé Glot.

  • Le Moyen Age est un jeu, Librio, 2010 collection Memo

  • Lancelot ou l'âge d'or de la table ronde, éditions Le Pré aux clercs, 2010 Coécrit avec Marc Nagels.

  • La quête du Graal et le destin du royaume, avec Marc Nagels, Le Pré aux Clercs, 2011

  • La légende arthurienne, sous coffret en un seul volume : France-Loisirs, décembre 2012.

  • Il était une fois, Morgane, Viviane, Mélusine, Ondine, Editions Manannan (Lille) 2013.

  • Mélusine, fée, femme, dragon, Ouest-France, 2013.

  • Brocéliande, histoire et légendes, Gisserot, (A paraître)

Rédigé par © Veronik BLOT- Reproduction interdite (sans accord)

Publié le 3 Juin 2013

I) Hervé JAOUEN, invité d'honneur

Hervé Jaouen

est né à Quimper le 18 novembre 1946. Passionné par l'écriture, il commence à écrire dès l'âge de 16 ans. Un large public le découvrira grâce à son roman La mariée rouge . Dès cet instant, il sera considéré comme l'un des maîtres du roman noir. Ce qui est amplement mérité puisqu'il construit des intrigues ingénieuses, menées rondement. Mais il ne restera pas cantonné au roman noir, il aime changer de registre, et il passera donc allègrement du polar à l'étude de mœurs, en passant par des romans ancrés en terre bretonne, et même par la littérature pour la jeunesse. Ses chroniques sociales sont des satires drolatiques mais réalistes. Il adore dénoncer les tares de la société, et il croque des personnages de manière jubilatoire. Il y a toujours beaucoup d'humour dans les écrits d'Hervé Jaouen. Ses récits de vies apportent également des témoignages, ils expliquent ce qu'était la vie quotidienne paysanne, et tout cela les rend passionnants. L'auteur adapte avec bonheur son style d'écriture selon le sujet traité.

Hervé Jaouen aime la Bretagne. Elle se retrouve très fréquemment au cœur de ses ouvrages. Et comme chaque breton rêve de l'Irlande, (car la Bretagne et l'Irlande font partie de la même fratrie), Hervé Jaouen voue une passion à l’Île verte où il se rend plusieurs fois chaque année. Son inspiration se partage donc entre la Bretagne et l'Irlande. On se souvient de son remarquable : Connemara Queen, et de son magnifique : Testament des McGovern. Écrivain prolifique, il a composé une œuvre très variée. A ce jour, il a publié plus d'une soixantaine d'ouvrages en tous genres. Comme il possède plusieurs cordes à son arc, qu'il touche à tout ce qui concerne l'écriture, il écrit également des articles, des nouvelles, des scénarios, il s'est même accordé la distraction de traduire des romans irlandais, etc.

Hervé Jaouen a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le Prix du Suspense pour Quai de la Fosse, le Grand Prix de littérature policière pour Hôpital souterrain, le Prix Populiste pour L'Allumeuse d'étoiles, et le Prix du roman populaire pour Les sœurs Gwenan. Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits dans différentes langues : Anglais, allemand, italien, espagnol et également en catalan et en breton. Cinq de ses romans ont été adaptés à la télévision et deux téléfilms ont été tournés à partir de scénarios originaux qu’il a écrits.

Depuis 2007, il se consacre à une grande fresque familiale bretonne. Elle a été commencée par Les filles de Roz Kelenn, fut suivie de Ceux de Ker Askol, puis par Les sœurs Gwenan et par Ceux de Menglazeg. Le prochain volume Gwaz- Ru, paraîtra en octobre prochain. Hervé Jaouen est Officier des Arts et des Lettres.

© Veronik BLOT

______________________________

I) Hervé JAOUEN, invité d'honneur

Hervé JAOUEN

Gwaz-ru

Editions Presse de la Cité

Nicolas Scouarnec que tout le monde surnomme Gwaz-ru va quitter la ferme et son travail de journalier, pour s'engager comme maçon à Quimper. C'est un rebelle, un réfractaire à toute autorité, anticlérical et épris de justice sociale. A Quimper, il va frayer un temps avec le parti communiste, mais personne ne dicte sa conduite à Gwaz-ru.

Sa rencontre avec un jeune professeur de philosophie va lui ouvrir l'esprit. Leurs échanges seront riches d'enseignement. Gwaz-ru va apprendre à respecter le choix des autres.

Une autre rencontre bouleversera sa vie et « l'homme rouge deviendra fleur bleue » pour les beaux yeux de Tréphine. Ils se marieront et auront de beaux enfants. Ensemble ils quitteront la ville pour retrouver le travail de la terre. Ils traverseront la période trouble de l'Occupation, connaîtront la Résistance et fêteront la Libération.

Hervé Jaouen signe le portrait d'un homme épris de justice et de liberté, d'un homme qui réfléchit à sa condition et qui ne se laisse pas dicter ce qu'il doit faire ou penser.

Gwaz-ru est un roman de caractère avec un personnage haut en couleurs. C'est aussi le témoignage d'une époque. Un roman captivant dont la suite est attendue avec impatience.
© Veronik BLOT

_________________________

I) Hervé JAOUEN, invité d'honneur

Hervé JAOUEN

Dans l'oeil du schizo

éditions Presse de la Cité

Né à Quimper, Hervé Jaouen est l'auteur d'une cinquantaine de romans, polars, récits de voyage, etc.

Après quatre volumes consacrés à une fresque bretonne, témoignage de l'histoire et de la vie de son pays, l'auteur renoue avec le polar, un polar noir, excessivement noir même. Âme sensible s'abstenir !

Tout commence pourtant bien entre Delphine et Jean-Luc Gouézenec. Ils effectuent tous deux de brillantes carrières, jusqu'au jour où Jean-Luc est licencié. Incapable de supporter cet échec, il sombre peu à peu dans la paranoïa.

Son délire devient de plus en plus visible pour sa femme et ses enfants. Il croit voir des animaux terrifiants et imagine des complots contre sa personne.

C'est le début d'une spirale infernal et d'un périple meurtrier au cœur de la Bretagne... Le schizo va terroriser toute la région. Il va croiser « Isodora la seconde avec sa gamine » et des fourmis vont le poursuivre jusqu'aux pieds des Saints !

Magistralement mené de main de maître, ce roman haletant est terrifiant.
Avec cette histoire, Hervé Jaouen entraîne le lecteur au cœur de la folie.

Il faut bien s'accrocher pour poursuivre la lecture jusqu'au bout, si j'ose dire. "Schizo'ze" dire !

© Veronik BLOT

________________________

I) Hervé JAOUEN, invité d'honneur

Bibliographie :

Littérature générale
  • La Mariée rouge, Éditions Jean Goujon, 1979

  • La Chasse au merle, Éditions Jean Goujon, 1979

  • La Petite Fille et le pêcheur, Éditions Jean Goujon, 1980

  • Quai de la Fosse, Fleuve Noir, 1981, Prix du Suspense 1982

  • Marée basse, Fleuve Noir, 1983

  • Toilette des morts, Fleuve Noir, 1983

  • Le Crime du syndicat, Denoël, 1984

  • Pleure pas sur ton biniou, Gallimard, 1985

  • Histoires d'ombres, Denoël, 1986

  • L’Adieu aux îles, Mazarine, 1986, Prix des Bretons de Paris 1986

  • Les Chiens du Sud, Denoël, 1987

  • Coup de chaleur, Fleuve Noir, 1987

  • Le Fils du facteur américain, Payot, 1988

  • Connemara Queen, Denoël, 1990

  • Hôpital souterrain, Denoël, 1990, Grand Prix de littérature policière 1990

  • Flora des Embruns, Denoël, 1991

  • Les Douze Chambres de M. Hannibal, Stock, 1992

  • Ouragan sur les grèbes, Denoël, 1993

  • Les Endetteurs, Stock, 1994

  • Toutes les couleurs du noir, omnibus de cinq romans noirs d'Hervé Jaouen, Denoël, 1995

  • Le Fossé, Denoël, 1995

  • L'Allumeuse d'étoiles, Denoël, 1996, Prix Populiste 1996

  • La Tentation du banquier, Denoël, 1998

  • Merci de fermer la porte, Nouvelles, Denoël, 1999

  • Que ma terre demeure, Presses de la Cité, 2001, Grand Prix Bretagne 2002, Prix du Pays de Caulnes 2008

  • L'Adieu au Connemara, Presses de la Cité, 2003

  • Chroniques d'hier et de demain, Éditions Ouest-France, 2004

  • Au-dessous du calvaire, Presses de la Cité, 2005

  • Les Ciels de la baie d'Audierne, Presses de la Cité, 2006

  • L'Argent de la quête, Éditions Après la lune, 2006

  • Les Moulins de Yalikavak, Éditions Payot, 2006

  • Le testament des McGovern, Presses de la Cité, 2006, Prix des Grands espaces 2007

  • Fleur d'Achélème, Éditions Diabase, 2007

  • Lettres de Groix et d'ailleurs, échange de correspondance avec Anne Pollier de 1986 à 1993, Éditions Diabase, 2007

  • Les Filles de Roz-Kelenn, Presses de la Cité, 2007

  • Petites Trahisons et grands malentendus, Nouvelles, Éditions Diabase, 2009

  • Ceux de Ker-Askol, Presse de la Cité, 2009, Prix 2010 du Roman de la ville de Carhaix

  • Aux armes Zécolos, Éditions Diabase, 2010

  • Les Sœurs Gwenan, Presses de la Cité, 2010, Prix du Roman Populaire 2011

  • Ceux de Menglazeg, Presses de la Cité, 2011

  • Dans l'œil du schizo, Presses de la Cité, 2012

  • Gwaz-Ru, Presses de la Cité, 2013

Littérature pour la jeunesse
  • Le Monstre du lac noir, Syros, 1987

  • La Croix du sud, Syros, 1988

  • Le Cahier noir, Gallimard Jeunesse, 1992, Prix des Écrivains de l'Ouest 1992

  • L'Oisif surmené, Seuil, 1995

  • Stang Fall, Gallimard Jeunesse, 1995

  • L'Or blanc au Loch Ness, Gallimard Jeunesse, 1998

  • Singes d'hommes, Nathan, 1999

  • Mamie mémoire, Gallimard Jeunesse, 1999, Prix Chronos 2000, Prix des Incorruptibles 2001

  • Combien je vous doigt ?, Nathan, 2000

  • La Route de la liberté, Gallimard Jeunesse, Folio Junior, 2003

Littérature de voyage et beaux livres
  • Journal d'Irlande 1977-1983, Calligrammes, 1984, Prix des Écrivains Bretons

  • Journal d'Irlande 1977-1983 1984-1989, Éditions Ouest-France, 1990

  • Irlande, Éditions Ouest-France, 1992

  • Chroniques irlandaises 1990-1995, Éditions Ouest-France, 1995

  • Petite Prose trans(e) irlandaise, Apogée, 1995

  • Le Bois bleu, Éditions Ouest-France, 1996

  • La Cocaïne des tourbières, Éditions Ouest-France, 2000

  • L'Éternel irlandais, Éditions du Chêne, 2003

  • Abers, Éditions du Télégramme, 2005

  • Suite irlandaise, Presses de la Cité, 2008

Filmographie
  • Haute-surveillance, 1982

  • La Mariée rouge, 1985

  • Le Monstre du lac noir, 1987

  • Histoires d'ombres, 1988

  • Crédit-bonheur, 1996

  • Gardiens de la mer, 2000

  • Hôpital souterrain, 2002

  • Une belle affaire, 2002

Rédigé par © Veronik BLOT- Reproduction interdite (sans accord)

Publié le 3 Juin 2013

I) Alain RÉMOND, invité d'honneur

Alain Rémond

est né le 15 novembre 1946, dans une famille nombreuse, bretonne et catholique. Il a étudié la philosophie, puis il s'est orienté vers le séminaire. Il a cessé ses études de théologie après un grave accident de la route. Suite à cela, il a consacré un ouvrage à Bob Dylan. Il est le premier en France à avoir écrit sur cet auteur-compositeur-interprète, dont il reste aujourd'hui encore, un inconditionnel.

Il fut également critique de films. Puis il a collaboré à Télérama, où il fut rédacteur en chef et chroniqueur pendant vingt-un ans, de la célèbre rubrique «Mon œil ». Alain Rémond a été chroniqueur à Marianne durant une dizaine d'années. Actuellement, il rédige des chroniques dans La Croix. Son œuvre littéraire est assez éclectique. Elle se compose de récits autobiographiques, d'un livre d'analyse sur le devenir de la religion et d'un livre d'entretiens sur l'école, ainsi que de plusieurs romans.

Ses récits intimes sont une sorte d'exutoire. Il fait un travail de mémoire douloureux mais nécessaire, pour rendre hommage aux personnes trop tôt disparues, pour les faire revivre, et surtout pour témoigner de leurs vies, pour ne pas les oublier. Ses récits de vie sont d'une grande sensibilité, il narre son histoire familiale avec beaucoup de retenue. « Écrire sur mes parents, écrire sur ma sœur Agnès, c'est ma litanie des saints à moi, c'est ressusciter des visages, des paroles, des secrets, c'est ressusciter des vies disparues. » écrit-il dans son dernier ouvrage : Tout ce qui reste de nos vies.

Alain Rémond est l'auteur de plus d'une vingtaine ouvrages, et est principalement connu, par un large public, pour ses billets d'humeur et d'humour et pour ses nombreuses chroniques drolatiques.

© Veronik BLOT

______________________________

I) Alain RÉMOND, invité d'honneur

Alain Rémond

Tout ce qui reste de nos vies

Editions du Seuil

Tout commence par la découverte de vieux papiers et de vieilles photographies de personnes inconnues, dans le hangar d'une ferme abandonnée. Ces documents vont réveiller la mémoire de l'auteur.

« Heureusement, il y a les lettres. Il y a les photos. Il y a, surtout, ce qui ne se voit pas, ce qui ne se lit pas, ces traces infimes qui vivent dans la mémoire, le souvenir de ce qu'ils ont été. C'est sans doute ce qu'il y a de plus précieux, ce qui reste en nous de ceux que nous avons connus et qui ne sont plus. »

Alain Rémond remonte le fil du temps, pour écrire sur ses parents, sur sa sœur Agnès, sur les instants de son enfance et sur l'absence. « Les mots servent à redonner vie, à célébrer la vie, les vies, pour ne rien oublier, jamais. »

D'une écriture élégante, sensible et tendre, l'auteur nous transmet un récit nostalgique, mais pas triste. C'est une sorte de quête pour survivre. « Ce livre est un autel où je veux faire mémoire. »

L'auteur, issu d'une famille bretonne, est écrivain et chroniqueur à La Croix et à Marianne.

Alain Rémond écrit avec le cœur, avec son « propre sang », pour nous offrir sa mémoire. Dans ce récit autobiographique émouvant, l'auteur revient sur son enfance en Bretagne. Il met des mots sur les maux. Certaines personnes pourront se retrouver dans ce récit poignant.
© Veronik BLOT

________________________________________

I) Alain RÉMOND, invité d'honneur

Alain Rémond

Et puis un jour j'ai entendu Bob Dylan

Editions JBZ & Cie

Dans cet ouvrage, Alain Rémond nous dévoile, avec humour et sérénité, sa passion pour Bob Dylan, tout en nous révélant une part de sa jeunesse.

« Avoir été percuté, bouleversé, transformé par Dylan, un jour de 1965, est une grâce, l'une des plus belles grâces de ma vie. Et je ne peux même pas imaginer ma vie sans cette grâce, sans ce don du ciel. » Magnifique déclaration d'amour et d'admiration, faite à un auteur-compositeur-interprète. « J'écoutais Dylan. Je lisais Rimbaud. Et je savais qu'ils parlaient la même langue, la seule que je comprenais. »

En 1971, Alain Rémond a déjà écrit un livre sur Bob Dylan, afin de lui rendre tout ce qu'il lui apportait au quotidien. Il récidive avec ce nouvel ouvrage, après plus de quarante années de « vie commune ». Dans cet essai autobiographique, l'auteur explique pourquoi Bob Dylan a marqué sa jeunesse, il présente ses chemins et ses visions de son idole. Même si parfois Alain Rémond trouve certains concerts décevants, il restent fidèle à sa passion première. « Voilà pourquoi je vais voir Dylan le Gitan, encore et encore. Il m'emmène loin de ma peur, il me fait traverser le miroir. » L'auteur a eu le bonheur de rencontrer une fois son idole. « Dylan devant moi, tignasse ébouriffée, lunettes noires. Me tapant sur l'épaule. Me serrant la main. M'entraînant dans sa loge. »

Alain Rémond rend un bel hommage avec humour, a son chanteur et musicien préféré.

© Veronik BLOT

_______________________________________

Bibliographie

  • D’amour et de nuit, Éditions de la Grisière, 1971

  • Les Chemins de Bob Dylan, Éditions l'Epi, 1971

  • Aube-Mer, Éditions de Saint-Germain-des-Prés, 1973

  • Yves Montand, Éditions Henri Veyrier, 1977

  • Mon œil. Chroniques cyclothymiques d’un zappeur professionnel, Éditions Syros Alternatives, 1989

  • Les Mémoires de Mon œil, Seuil, 1993

  • Je ne vous ai pas interrompu, Seuil, 1994

  • Les Images, Seuil, 1997

  • Chaque jour est un adieu, Seuil, 2000

  • Un jeune homme est passé, Seuil, 2002

  • À chacun son Everest, Gallimard, 2002

  • Dernières nouvelles de mon œil, Seuil, 2003

  • Comme une chanson dans la nuit, Seuil, 2003

  • A-t-on encore besoin d'une religion, en collaboration avec André Comte-Sponville, Éditions de l'Atelier, 2003

  • L’Élève au cœur, avec Marie-France Santoni-Borne, Seuil, 2004

  • Les Images, Points, 2004

  • Lisez attentivement la notice ! - Petites chroniques de la vie quotidienne, Bayard Culture, 2005

  • Je marche au bras du temps, Seuil, 2006

  • Les Romans n'intéressent pas les voleurs, Stock, 2007

  • Le Cintre était sur la banquette arrière, Seuil, 2008

  • Celui qui n'est pas venu, Stock, 2009

  • Les coulures du temps, en collaboration avec Luc Maréchaux pour les photos, Naïve, 2010

  • Et puis un jour j'ai entendu Bob Dylan, JBZ & Cie, 2011

  • Tout ce qui reste de nos vies, Seuil, 2013

Rédigé par © Veronik BLOT- Reproduction interdite (sans accord)