invitée : Martine HIDOUX-ROUSSEL

Publié le 6 Octobre 2012

invitée : Martine HIDOUX-ROUSSEL

Martine Hidoux-Roussel

est originaire de Saint-Nazaire. Montée à Paris, elle a suivi un cursus universitaire jusqu’à l’obtention d’une maitrise de lettres modernes, sous la direction de Bernadette Bricout, consacrée aux derniers conteurs et conteuses traditionnels des monts d’Arrée en Finistère, maîtrise qui se transformera en 2007 en un livre aux éditions Keltia graphic de Spézet.

Parallèlement à ses études elle a travaillé à l’encadrement d’handicapés mentaux. Enseignante, elle a suivi la formation de bibliothécaire documentaliste et exerce actuellement comme professeur-documentaliste dans un collège.

Passionnée de théâtre, elle fait partie d’une compagnie d’amateurs : l’Étoile.

Son deuxième ouvrage La terre et les forges, paru en fin 2011, aux éditions des Montagnes noires de Gourin, est consacré au destin d’une famille de paysans bretonnants du Morbihan ayant quitté leur misérable ferme à l’issue de la guerre de 1914 vers le paradis imaginé des grandes forges de Trignac. La terre promise, atteinte par la crise économique, ne tint pas ses promesses et leur adaptation sociale fut difficile. Le malheur, un accident de chantier vint les frapper. La mère, la courageuse Jeanne, qui a une certaine instruction, confie journellement ses difficultés à un carnet noir intime. Ce n’est qu’après sa mort que sa fille le découvrira et comprendra alors la pénible histoire de sa famille.

Cet ouvrage a reçu un excellent accueil et fait l’objet de réimpressions.

Martine Hidoux-Roussel prépare actuellement un nouvel ouvrage évoquant la population de Saint-Nazaire qui a vu ses foyers totalement rasés pendant les combats et bombardements de la fin de la seconde guerre mondiale et a du fuir dans les campagnes. Il en suivit pour ces victimes une longue série de traumatismes psychologiques, parfois sur plusieurs générations. Les logements « modernes » en longue bandes où on les relogea ne leur firent jamais oublier leurs vieilles maisons où avaient péri leurs souvenirs.

invitée : Martine HIDOUX-ROUSSEL